Double peine (communiqué de l’intersyndicale 20 février 2013)

Régime additionnel de retraite des enseignants sous contrat

 Double peine

Le décret 2013-145 daté du 18 février relatif au régime additionnel de retraite des personnels enseignants et de documentation vient d’être publié au Journal officiel. Il modifie un dispositif mis en place en 2005 pour, rappelons-le, rapprocher à terme et à carrière comparable les pensions des enseignants du privé et du public. Ce dispositif est aujourd’hui très sérieusement atteint et il se révèle pire encore que prévu puisqu’une hausse des cotisations y a été subrepticement introduite en plus de la baisse des pensions.

Malgré de nombreuses démarches et actions entreprises visant à démontrer que les mesures envisagées étaient injustes et inéquitables, le Gouvernement a décidé de passer en force, méprisant ainsi la voix des personnels de l’enseignement privé sous contrat. Il vient de commettre une faute politique grave qui laissera d’inévitables traces dans la mémoire collective.

Nos organisations ne considèrent pas pour autant leur travail comme étant achevé. Elles se retrouveront prochainement afin de décider des actions à poursuivre.

 

Régime additionnel de retraite (RAEP) : nous ne lâcherons rien ! (communiqué intersyndical du 11 janvier)

L’intersyndicale réunie ce 11 janvier 2013, constate l’entêtement du gouvernement à imposer une réforme drastique du régime additionnel de retraite des maîtres des établissements privés sous contrat (RAEP) et ce sans aucune consultation.

Pourtant les enseignants étaient plusieurs milliers à manifester dans les régions le 12 décembre. Plus de 32 000 d’entre eux ont signé rapidement une pétition remise au Premier ministre le 20 décembre 2012. De plus, le Conseil supérieur de l’Education a rejeté ce projet à l’unanimité.

Plusieurs dizaines de députés et sénateurs ont interpellé le gouvernement, sans réponse !

L’intersyndicale va développer des actions nationales et régionales dans les semaines qui viennent, démontrant clairement sa détermination à ne pas céder devant ce projet de décret.

Les enseignants du privé dans la rue

Le gouvernement persiste et signe dans sa volonté d’altérer fortement le régime additionnel des maîtres de l’enseignement privé (Raep). Les personnels ont pourtant refusé les mesures drastiques, brutales et sans dialogue qu’il tente d’imposer.

Plus de 31 000 signatures ont été recueillies par la pétition initiée par l’intersyndicale. De nombreuses manifestions ont lieu dans les académies et ont rencontré un succès exceptionnellement vif. Le Conseil supérieur de l’éducation ainsi que le Comité nationale de l’enseignement agricole ont rejeté unanimement le projet de décret. Enfin, dans chaque circonscription, nos syndicats ont saisi les parlementaires et obtenu de nombreuses réponses, signe manifeste de leur intérêt.

Ce vendredi 21 décembre 2012, les organisations ont déposé auprès des services du Premier ministre les signatures des pétitionnaires. Elles ont déposé une demande d’audience auprès du Premier ministre, restée sans réponse à cette heure.

DSCF5465

Dans les jours prochains, copie de ces mêmes signatures sera effectuée dans les régions auprès des préfectures, rectorats, draf… et auprès des parlementaires.

Une mobilisation intersyndicale sera organisée au cours du mois de janvier pour maintenir l’exigence du retrait de ce projet de décret. Les enseignants du privé marqueront ainsi leur désapprobation de la politique sociale menée à leur encontre.

Cette première attaque du gouvernement contre un régime de retraite est particulièrement grave. Est-elle le prémisse d’une réforme plus générale des retraites défavorable aux salariés ?